Bilan discographique 2019 n°7

Il y a parfois des enregistrements qui nous paraissent tellement évidents qu’ils se passent de commentaires. Ce fut le cas pour moi lorsque j’ai écouté le sublime enregistrement de Kullervo de Sibelius par Thomas Dausgaard, le BBC Scottish Symphony Orchestra, le Lund Male Chorus, la soprano Helena Juntunen et le baryton Benjamin Appl.

Voici ce que j’écrivais il y a quelques mois au sujet de cet album:

Dausgaard parvient dans cet enregistrement à insuffler aux musiciens du BBC Scottish symphony orchestra à la fois le dynamisme nécessaire pour faire entendre le souffle de l’épopée aux auditeurs, mais aussi il se révèle être un remarquable architecte du son dans la façon dont chaque phrase musicale est sculptée, dont chaque passage est interprété de façon claire et structurée. Dans cet enregistrement, sans doute une nouvelle référence dans la discographie de l’œuvre après ceux de Berglund, Vänskä, ou encore Paavo Järvi, l’orchestre est particulièrement chatoyant, notamment grâce au travail magnifique des cordes, qui semblent parfois bondir de note en note et impriment un rythme net et marqué à la musique grâce à des attaques très nettes et tranchantes, mais aussi grâce à une petite harmonie aux couleurs très acidulées, qui semblent transpercer l’air comme des flèches acérées, ainsi qu’aux cuivres au son riche et généreux. Le chef danois maintient une tension constante, et sait accompagner l’auditeur dans les différents épisodes de l’histoire tragique de Kullervo. Les solistes sont tous deux remarquables. Benjamin Appl est encore jeune pour chanter le personnage sombre et torturé de Kullervo, mais il donne une interprétation toute à fait convaincante, avec une diction très nette et une grande sensibilité musicale. Quant à Helena Juntunen, elle interprère la sœur de Kullervo avec beaucoup de force expressive. Les chœurs du Lunds Studentsangare sont magnifiques et bouleversant, notamment dans le mouvement final évoquant la mort du héros. Un grand enregistrement d’une œuvre sublime à découvrir ou redécouvrir!

Ce disque n’est pas disponible en streaming, comme tous les disques de l’excellent label britannique indépendant Hyperion, mais je conseille sincèrement de l’acheter en format CD ou mp3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s