Calendrier musical de l’Avent – 18

Voici un disque entre ombre et lumière, une sorte d’eau forte des concertos n°25 et 27 de Mozart. Et en cette fin d’année 2018 je suis toujours aussi enthousiaste qu’au printemps dernier quand j’écrivais les propos suivants:

« Un enregistrement de Piotr Anderszewski est toujours un événement musical pour moi, et là je dois dire que j’ai été comblée par cet enregistrement des concertos n°25 et n°27 de Mozart par le pianiste polonais, qui dirige pour l’occasion le Chamber Orchestra of Europe. C’est un enregistrement d’une simplicité limpide. La musique de Mozart respire d’une façon qui semble si naturelle et sans effort que c’en est presque miraculeux (et c’est bien sûr le résultat d’un travail acharné). Au fur et à mesure des années le jeu d’Anderszewski a acquis une netteté et une clarté, ainsi qu’une douceur qui sont proprement idéales dans cette musique. Son touché allie la pureté du cristal à la douceur du velours. Ici le dialogue avec l’orchestre est absolument superbe, car le pianiste conçoit ces concertos comme des pièces de musique de chambre dans lesquelles le soliste et l’orchestre sont constamment en train de converser. Le Chamber Orchestra of Europe prend donc pleinement part à cette conversation et n’est pas là pour simplement accompagner le soliste, et l’on sent une réelle osmose entre les deux. Le grand gagnant au final est Mozart, dont les concertos nous paraissent si jeunes et vifs dans cette très belle lecture. »

190295724184.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s