Calendrier musical de l’Avent – 13

Enfant terrible de la musique anglaise à ses débuts, William Walton (1902-1983) est une figure majeure de la musique anglaise de la première moitié du 20e siècle avec ses compatriotes Benjamin Britten et Michael Tippett. Walton a trouvé le champion idéal pour défendre sa musique en la personne d’Edward Gardner, qui a commencé une intégrale remarquable des œuvres orchestrales du compositeur britannique, qu’il conclut avec cet enregistrement du concerto pour alto, interprété par le violoniste et altiste canadien James Ehnes, de la Partita et de la Sonate pour cordes.

Edward Gardner expliquait dans un entretien publié sur le site Presto Classical avoir découvert la musique de Walton en écoutant l’enregistrement de la 1ere symphonie par André Prévin et le London Symphony Orchestra, un enregistrement de référence que je ne saurais que trop conseiller d’écouter. Pour Gardner sous la surface sensuelle et lumineuse de la musique de Walton,  il y a toujours quelque chose d’un peu heurté et de rugueux, qu’il rapproche de la musique de Hindeminth, le premier interprète du concerto pour alto, mais en moins dogmatique et étroitement structuré. Ce concerto composé dans les années 20, et remanié en 1961, a une forme inhabituelle, qui n’est pas sans rappeler celle du premier concerto pour violon de Prokofiev, avec un mouvement lent, un scherzo central et un final assez rapide se terminant avec une référence au début de l’œuvre. L’interprétation de James Ehnes est merveilleuse, comme toujours avec cet immense musicien. Ehnes interprète cette œuvre avec un mélange de sensualité, de lyrisme et de mélancolie, exprimant parfaitement toute la complexité de cette musique. L’osmose avec le BBC Symphony Orchestra et Edward Gardner est totale.

La Sonate pour cordes et orchestre est un arrangement d’un des chefs-d’œuvres de Walton, son quatuor à corde en la mineur de 1945-1947. En 1970 le chef d’orchestre Neville Marriner suggéra à Walton d’arranger ce quatuor pour un orchestre à cordes pour son orchestre de l’Academy of St Martin in the Fields, ce que le compositeur anglais réalisa avec l’aide de Malcolm Arnold. Comme l’explique le livret de l’album, Walton apporta des changements considérables au premier mouvement, en raccourcissant et en réécrivant certains passages. Il donna également une grande importance aux solistes, soulignant certaines mélodies sur un instrument seul et en créant un dialogue entre les solistes et l’orchestre entier, ce qui rapproche cette œuvre d’un concerto grosso. On ne peut qu’admirer la beauté des cordes de l’orchestre symphonique de la BBC, qui donnent une interprétation très enlevée, vive et tranchante, d’une très grande netteté et précision.

La Partita est une œuvre d’une redoutable difficulté pour un orchestre, et pour cause : elle a été composée en 1957 pour George Szell et l’orchestre de Cleveland, pour célébrer la quarantième saison de cet orchestre américain, sans doute pour moi le meilleur orchestre au monde. Cette œuvre montre que loin de ses premiers élans modernistes, le Walton de la maturité était un compositeur certes « classique », mais était resté un fabuleux orchestrateur. Edward Gardner dirige cette œuvre avec une formidable énergie. L’orchestre brille de milles feux dans cette œuvre lumineuse et joyeuse, pleine d’humour et truculence.

Cet enregistrement confirme que le chef anglais est l’un des plus brillants de sa génération, avec en plus une discographie passionnante, car non seulement il dirige brillamment dans la musique de son pays, mais il est aussi un remarquable interprète de la musique de Grieg, Sibelius, Janáček, Bartok et Szymanowski.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s