Calendrier musical de l’Avent – 11

Il y a une forme d’évidence quand on écoute Hilary Hahn jouer Bach. J’ai écouté cet enregistrement après avoir entendu le récital remarquable de la violoniste américaine à la Maison de la Radio il y a environ un mois. Ce qui frappe chez Hilary Hahn, ce n’est pas la technique, qui est bien sûr souveraine, mais c’est l’humanité qui se dégage de ses interprétations. Entre son premier enregistrement des œuvres de Bach à l’âge de 17 ans, et cet enregistrement récent, environ vingt ans ont passé, Hilary Hahn a muri son approche, elle a gagné en souplesse dans les phrasés et son jeu a atteint une plus grande profondeur. Elle a elle-même parfaitement résumé l’esprit de cet album:  « Ce que vous entendez dans cet achèvement de mon cycle solo de Bach, est le meilleur enregistrement que je pense pouvoir offrir à ce moment de ma vie. J’envisageais cet enregistrement comme mon maillon à une longue chaîne de traditions. Maintenant que cet album est terminé, j’espère que ces œuvres apporteront à votre vie la profondeur, l’émotion, l’humour et la rêverie qu’elles procurent à la mienne. »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s