Calendrier musical de l’Avent – 19

C’est avec beaucoup d’émotion que je présente un enregistrement du baryton russe Dmitri Hvorostovski, qui est décédé il y a presque un mois d’une tumeur au cerveau à l’âge de 55 ans. Quand on aime la musique russe, on ne peut rester indifférent au talent de ce grand musicien, à sa voix magnifique, sombre et riche, à sa noblesse et sa dignité. Le rôle le plus marquant de Hvorostovski fut sans conteste Eugene Onéguine, dans lequel sa stature physique et son sens dramatique apportaient une dimension supplémentaire au rôle. Mais Hvorostovski fut aussi un ardent champion de compositeurs russes parfois peu connus en Occident ainsi que de la musique folklorique et sacrée de son pays.

russia_cast_adrift.jpg

En juin dernier est paru cet enregistrement du « poème vocal » Russia Cast Adrift (La Russie jetée à la dérive) de Gueorgui Sviridov, une oeuvre composée à partir de poèmes de Serge Essénine, écrits entre 1914 et 1920, à une période particulièrement troublée de l’histoire russe. Je n’ai pu m’empêcher de penser en écoutant cet enregistrement que c’était en quelque sorte le requiem de Hvorostovski, une oeuvre sombre et belle,  très spirituelle et emplie d’un amour profond pour la Russie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s